Qu'est-ce qu'ils font, ces animateurs de la 104 ?

C’est beaucoup de boulot, et on ne s’en rend pas toujours compte …

Le travail des animateurs, leur mission première, c’est de vivre le scoutisme et de le faire découvrir à vos enfants. Pendant l’année et les réunions du dimanche, pendant les w-e de Toussaint et de pâques, pendant l’été au grand camp.

Ils y investissent du temps, du talent et du cœur.

Mais être animateur à la 104 Don Bosco c’est aussi :

Cette année, tous les animateurs de l’unité entameront ou continueront leur parcours de formation au sein de l’asbl Les Scouts. Ceci en vue d’obtenir leur brevet d’animateur, reconnu par la communauté française, et leurs buchettes (une reconnaissance propre au scoutisme). C’est un investissement conséquent en temps, en plus de celui qu’ils passent déjà à la préparation des activités et de leur présence avec les jeunes.

Les animateurs de la 104 entretiennent leurs locaux. Ils essayent de nettoyer aussi régulièrement qu’ils salissent. Ils vident les poubelles. Ils veillent à ce que les locaux restent accueillants quand les enfants les fréquentent. C’est un des travail les plus difficile, car il demande beaucoup d’auto-gestion, et qu’il est ingrat en plus d’être répétitif.

Il y a aussi le matériel à entretenir (outils, tentes, etc).

Plusieurs fois sur l’année, tous les animateurs se réunissent avec l’équipe d’unité pour aborder des sujets divers concernant la vie de l’unité.

Très régulièrement les animateurs se réunissent entre eux, entre staffs de section. Pour préparer les activités, les camps, discuter de nouvelles idées ou simplement passer un bon moment ensemble.

La plus chouette partie du travail ! Et ce qui motive tous les animateurs.

Comment les remercier ?

Il suffit de leur dire « merci » de temps en temps, pas trop souvent sinon ils prennent la grosse tête. Vous pouvez aussi les aider en les prévenant lors des absences ou retards de vos enfant en camp ou en réunion. Mais les sourires de vos enfants et de les voir grandir au fil des jours restent le plus beau merci qu’on puisse leur faire, c’est certain.